Quels sont les facteurs décisifs pour le taux de renouvellement des noms de domaine ?

Selon l’AFNIC,  en 2013 le taux de renouvellement  des domaines de premier niveau (TLD) était de 77,8%. Même si le leader des extensions reste le .com, les extensions se terminant en .fr étaient au nombre de 2,7 millions en 2013.

Il existe des éléments communs pour le renouvellement des extensions de nom de domaines. En voici les principaux :

–  Leur utilisation : plus une extension de nom de domaine est utilisée, plus elle a de chances d’être conservée par ses détenteurs. C’est un véritable investissement pour les entreprises, il est donc important de miser sur les extensions les plus pertinentes. Il faut à tout prix éviter les extensions dites « parking » qui dirigent les internautes vers des liens sponsorisés. Cela peut endommager l’image de marque.

– L’âge du domaine : En terme référencement, l’âge du nom de domaine est un facteur important. Un nom de domaine existant depuis plusieurs années sera mieux considéré car il dispose d’une expérience notable. C’est également vu comme un gage de qualité. Il est fortement conseillé de vérifier l’ancienneté d’un nom de domaine lorsqu’on veut faire un rachat.

– La notoriété : il faut être connu par un large public, faire partie des plus populaires, même si l’on s’expose plus au risque de cyber-squatting quand on a un TLD basé sur l’image de marque. Cette notoriété s’acquiert généralement au fil des années et passe par la communication. Un certain nombre de visite est nécessaire pour  » prouver  » la notoriété du nom de domaine.

–  Le prix du TLD : le coût du dépôt de candidature à l’ICANN est élevé ce qui permet une première sélection naturelle. Vient ensuite la question du retour sur investissement pour l’entreprise. Son investissement va-t-il pouvoir être rentabilisé ? Sous quel délai ? etc.

Et vous, qu’allez-vous faire lors de votre prochain renouvellement des noms de domaine ?