Metro.paris percute la « name collision » liste

metro-paris-percute-la-name-collision-liste

Qu’est-ce que la « name collision » list ?

La « name collision » liste existe depuis de nombreuses années, mais depuis l’arrivée des nouvelles extensions de noms de domaine, elle est devenue un sujet central dans leur attribution. On parle de « name collision » lorsque deux termes sont identiques mais n’ont pas la même signification et peuvent donc être utilisés à deux fins différentes. L’exemple le plus concret qui illustre le mieux ce dont il s’agit est le terme « lead » en Anglais signifiant à la fois ce qu’un leader fait et le métal. Selon le contexte, l’extension ne sera pas pertinente pour les deux mots.

Seulement deux extensions sont pour l’instant qualifiées à haut risque par l’ICANN, le .home et le .corp qui sont des extensions régulièrement utilisées sur les réseaux internes et leur attribution pourrait compromettre la sécurité de certaines informations présentes sur les intranets des entreprises. Sur le nombre total de demande de nouvelles extensions de nom de domaine, seuls 20% sont considérées comme « risque non calculé ». Cela signifie pour ces propositions que leur attribution sera retardée de 2 à 3 mois le temps que l’ICANN puisse déterminer si leur risque est élevé ou faible. Les 80% des demandes restantes ont été jugées à faible risque par l’ICANN et seront donc bientôt activées.

L’objectif de cette name collision liste est de protéger les réseaux privés de l’Internet public. C’est-à-dire d’empêcher des personnes non autorisées à pouvoir trouver des informations confidentielles sur un intranet par exemple. Malgré l’augmentation du nombre d’extensions de nom de domaine, l’ICANN souhaite conserver l’intégrité d’Internet et protéger les réseaux privés des entreprises des failles de sécurité et risques de confusion et de défaillance des systèmes.

L’avenir de metro.paris compromis

L’extension de nom de domaine en .paris a récemment été ouverte à une centaine de pionniers. Parmi eux se trouve la RATP qui s’est vu attribuer le nom de domaine metro.paris basé sur leur marque METRO. Cependant, le terme « metro » est présent dans la « name collision » liste et ne peut donc normalement pas être attribué sans étude et accord de l’ICANN. L’activation et l’utilisation de ce nom de domaine est donc impossible pour l’instant et la RATP doit attendre l’aval de l’ICANN pour véritablement lancer son site metro.paris.