Le programme de l’ICANN : libéraliser les extensions de noms de domaine Internet

En 1998, l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), une société à but non lucratif a été créée dans le but de maintenir la sécurité, la stabilité et l’interopérabilité d’Internet. Au début, seules quelques extensions noms de domaine ont été créées et se sont développés comme par exemple le « .com » qui était initialement dédié aux sociétés. Cette libéralisation des extensions de noms de domaine a entrainé une saturation et une forte limitation dans les noms de domaine encore disponibles.

 

Le grand programme de l’ICANN

Au milieu des années 2000, l’ICANN a annoncé qu’elle allait lancer la création de nouvelles extensions génériques de noms de domaine laissant la porte ouverte à toutes les envies de développement des organisations. Elle limite cependant cette ruée car seules les demandes des organismes ayant un réel projet et justifiant d’un intérêt ont été étudiées. L’objectif de ce contrôle est de limiter au maximum les risques de confusions et de termes déjà réservés qui seraient repris. Malgré un budget à prévoir de 185 000 dollars par TLD attribué à une entreprise ou un organisme, 1 930 candidatures de demandes de nouvelles extensions ont été déposées et sont actuellement en cours d’analyse. Le but de l’ICANN est d’offrir un renouveau à son marché toujours en pleine expansion mais surtout de permettre aux utilisateurs d’Internet une facilité d’accès aux contenus grâce à une meilleure sectorisation.

Pourquoi réserver son nom de domaine ?

L’AFNIC (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) a estimé qu’entre 1 000 et 13 000 extensions devraient voir le jour d’ici 2015. Une réelle opportunité pour les entreprises qui pourront se différencier et renforcer leur image de marque. Les nouvelles extensions, synonymes de création de valeur pour l’e-commerce, sont un véritable vecteur de publicité. On constate d’ailleurs que des extensions fermées, c’est-à-dire réservées aux grandes marques, ont été créées. En plus d’être un véritable atout marketing, les extensions de noms de domaine offriront des possibilités supplémentaires de services comme par exemple pour les banques avec le « .banque » qui assurera aux clients une sécurité et une légitimité des acteurs en présence.