Nouvelles extensions des noms de domaine : les gTLD auront-elles un impact sur votre SEO ?

nouvelles-extensions

 

C’est une question que bon nombre d’entreprises se posent : que peut-on attendre des nouvelles extensions de noms de domaine en ce qui concerne le référencement naturel de son site? Aujourd’hui, nous allons revenir sur ce que nous savons déjà et sur ce que nous pouvons espérer. Ces nouvelles extensions pourraient bouleverser nos usages d’internet, et notamment le domaine du référencement naturel. Si Google a déjà affirmé qu’il n’en tiendrait pas compte, on est cependant en droit d’espérer quelques retours positifs.

D’où viennent ces nouvelles extensions ?

Ces nouvelles extensions proviennent d’un processus long initié par l’ICANN en 2012. Des centaines d’entreprises comme Amazon, Google ou IBM ont ainsi pu proposer de nouvelles extensions qui ont ensuite étés validées ou non par l’organisme de régulation des noms de domaine. Ces extensions peuvent aussi bien concerner des marques (.google, .apple, etc.), que des noms communs (.hotel, .bio, .app) ou des lieux géographiques (.paris, .bzh, .alsace).

Ces nouvelles extensions ne seront bien évidemment pas toutes lancées au même moment. Les premières sont apparues dès la fin de l’année 2013 et le déploiement devrait s’étaler sur plus de deux ans. Il faut attendre pour chacune qu’elle soit approuvée par l’ICANN, et que l’entreprise ayant obtenu les droits de gestion de l’extension mette en place un processus pour permettre la réservation d’un nom de domaine.

Nouvelles extensions : la situation pour les internautes

Ce qui est sûr, c’est que ces nouvelles extensions vont perturber bon nombre des internautes qui étaient jusqu’ici habitués à n’utiliser que les classiques .com, .net, .org ou .fr pour la France. Passer de quelques dizaines d’extensions à plusieurs milliers pourrait demander un temps d’adaptation pour des internautes.

L’un des objectifs de se lancement de nouvelles extensions est de débloquer un marché sur lequel le choix est de plus en plus restreint. Les entreprises doivent aussi faire face au phénomène des cybersquatteurs qui achètent des noms de domaines en espérant les revendre très cher aux entreprises qui en ont besoin. Avec plusieurs centaines d’extensions, il sera plus compliqué de bloquer une entreprise dans l’achat d’un nom de domaine la représentant.

Le lancement de ces extensions a également pour but de permettre aux internautes de s’y retrouver plus facilement. Ainsi, les sites proposant une extension .paris seront identifiés d’un simple coup d’œil comme appartenant à l’agglomération parisienne. De la même manière les sites en .movie devraient proposer du contenu vidéo. Il sera donc plus facile d’identifier les sites correspondants à nos attentes.

Les nouvelles extensions vont donc offrir de nouvelles perspectives aux entreprises. Si les internautes pourraient être déroutés dans un premier temps, ils continueront probablement à privilégier les sites apparaissant dans les premiers résultats des moteurs de recherche. C’est pourquoi nous devons nous poser la question principale de cet article : les nouvelles extensions seront-elles avantagées dans le positionnement des sites internet?

Nouvelles extensions et référencement naturel

Nous avons déjà parlé des avantages marketing et de visibilité auprès des internautes. Il faut maintenant s’intéresser aux capacité de ces extensions dans le domaine du référencement naturel. Si la Google à déjà affirmé que l’impact serait nul, il faudra attendre les premiers mois d’ouverture de chaque extension pour pouvoir mesurer les retours et résultats des noms de domaine les utilisant.

Google affirme que ces noms de domaines ne seront pas favorisés

D’après la firme de Mountain view, les nouvelles extensions seront traitées exactement de la même façon que celle pré-existantes. Elles devraient donc être neutres. Elle ne seront donc ni un avantage ni un inconvénient au niveau du référencement naturel de votre site web. Si vous utilisez une extension correspondant à vos mots-clés, il sera probablement utilisé comme si il se situait dans votre nom de domaine. Ainsi, posséder le nom de domaine extension.paris, devrait être équivalent au nom de domaine extension-paris.com.

Google laisse cependant une petite porte ouverte. John Mueller (Google Zurich) a ainsi indiqué que si, après quelques temps, il est révélé que ces extensions peuvent avoir un intérêt et donner des informations spécifiques, cela pourrait apporter un « plus » au niveau de la pertinence de votre site internet. Comme toujours, on ne sait pas vraiment ce qu’il en est et il faudra effectuer des tests le moment venu pour en tirer des conclusions. Ce que l’on sait, c’est que ces extensions ne vous apporteront pas d’avantage au niveau de votre référencement dans les premiers temps.

La géolocalisation favorisée

extension-géolocalisation-parisLa géolocalisation étant l’un des enjeux majeur dans le référencement de 2014, on a déjà pu remarquer que les extensions de pays (comme le .FR) avaient un certain rôle dans le référencement bien que celui-ci  soit très faible. Il devrait en être de même pour les nouvelles extensions. La difficulté réside dans le faite qu’une extension comme le .PARIS devrait avoir pour but de cibler les entreprises de la capitale française. Mais il existe en fait plusieurs villes nommées Paris à travers le monde. Comment gérer ces cas? Il faudra attendre l’ouverture de cette extension le 02 décembre 2014 pour pouvoir donner des résultats concrets car l’impact n’est, à l’heure actuelle, pas connu et on ne peut que supposer ce qui arrivera bientôt.

Un classement par thématique simplifié

Il me semble qu’avec ces nouvelles extensions, les moteurs de recherche pourront plus facilement classer les sites en fonction de thématiques précises. Ces gTLD pourraient être un avantage pour les sites proposant des produits dans un secteur précis mais également pour les grands acteurs du e-commerce. Par exemple, on sait que Amazon devrait gérer l’extension .BOOK. Dans quelques temps, atteindre l’URL amazon.book devrait permettre d’accéder uniquement à l’univers du livre sur le site du géant de l’internet. Cela pourrait donc avoir un côté pratique pour les internautes. Ce classement vertical pourrait également s’avérer être un casse-tête sur certains termes.


Les nouvelles extensions sont un phénomène que bon nombre d’experts du web suivent de très près car elles pourraient transformer les usages. Nous en sommes encore aux prémices de cette innovation et parler des bénéfices attendus est complexe. Que ce soit au niveau marketing ou communication, les nouvelles extensions de noms de domaine sont une opportunité. En ce qui concerne le référencement, aucun résultat ne doit être attendu dans un premier temps mais les choses pourraient changer d’ici quelques mois/années.

Vous pouvez découvrir plus d’information sur les nouvelles extensions en allant sur notre site internet.