Nouveaux noms de domaine : quelles opportunités pour le référencement de votre site ?

Le nom de domaine est une représentation plus simple de l’adresse d’un serveur sur lequel est hébergé un site web. En effet, sans le nom de domaine il faudrait saisir l’adresse IP d’un serveur pour accéder au contenu du site. Un nom de domaine est souvent plus pratique à mémoriser qu’une adresse IP.
C’est la partie visible du site internet, il est constitué d’un nom (marque, société…) appelé le domaine et d’un suffixe aussi appelé extension. De cette façon, lors de la saisie d’un site internet dans le moteur de recherche, le DNS (Système de Noms de Domaine) va retrouver l’adresse IP qui correspond à ce nom et trouver son emplacement sur le réseau.

Les fonctions du nom de domaine

Tout d’abord, il permet de protéger la marque ou la raison sociale. C’est pourquoi, il être recommandé d’acheter son nom de domaine sous toutes les « formes» possibles : avec et sans accents, avec et sans tirets, avec des fautes d’orthographes… Il est également recommandé d’enregistrer son nom de domaine avec toutes les extensions susceptibles de vous intéresser pour le développement de votre activité. Ces réservations et enregistrements ont pour but d’empêcher des concurrents mal intentionnés de se servir de votre nom de domaine à des fins de concurrence déloyale.

La valeur du nom de domaine

Il est important de bien choisir son nom de domaine car il permet à l’internaute de le retenir et facilite le bouche à oreille. Par conséquent, le site gagnera alors plus vite en popularité. Cela montre également un certain professionnalisme et apporte de la crédibilité. Dès lors, le sentiment de confiance de l’internaute va être renforcé.
Il est préconisé d’être propriétaire de son propre nom de domaine afin de bénéficier du référencement dans les moteurs de recherche. Toutefois, pour faire un site internet, l’achat de son propre nom de domaine n’est pas obligatoire. En effet, il est possible de l’héberger sur des plateformes tels que les blogs. Cependant ces plateformes ne sont pas recommandées dans le cadre d’une activité professionnelle ni en terme de référencement sur les moteurs de recherche.

Les répercussions du nom de domaine sur le référencement

De nombreux facteurs influencent le positionnement et le référencement naturel d’un site. Le nom de domaine en est un qui est capital ! Il est conseillé d’avoir son nom de domaine composé de mots clés ou de la marque de l’entreprise pour aider à être le mieux placé en termes de référencement.
Il est nécessaire que le nom de domaine ait une signification (lié à la marque ou à l’activité) dans le but de le classer selon le secteur d’activité. Par ailleurs, il faut qu’il soit disponible  et facilement prononçable. De plus, le nom de domaine doit être en accord avec l’activité de l’entreprise sans pour autant être trop précise notamment concernant la zone géographique. En effet, il ne faut pas choisir un nom de domaine trop précis dans le cas où l’activité de l’entreprise viendrait à s’étendre.

Référencement et nouvelles extensions de noms de domaine

Depuis 2012, l’ICANN a annoncé l’ouverture de nouvelles extensions de noms de domaine (également appelés new gTLDs), près de 2000 dossiers de candidatures ont été déposés. Ces extensions peuvent être répertoriées par marque, zone géographique, langues ou communautés même si la grande majorité reste inclassables autrement dit génériques. La mise en place de ces extensions se fait sur une période de 2 ans, certaines sont déjà disponibles et d’autres sont actuellement en pré-réservation. Il est possible de pré-réserver son nom de domaine avec ces nouvelles extensions pour avoir une garantie d’obtenir le nom de domaine désiré avant l’attribution définitive.
Ces nouvelles extensions étant encore récentes et, pour le moment, relativement peu exploitées, il est difficile de dire comment celles-ci agiront sur le référencement naturel des sites web. Quelques hypothèses sont néanmoins émises sur le fait que celles-ci seront traitées comme les extensions déjà existantes et qu’elles ne seront pas associées à un pays en particulier (y compris pour les extensions géographiques telles que le .paris). On peut donc imaginer que ces extensions seront donc neutres et auront les mêmes chances de se positionner sur les moteurs de recherches que les actuels .fr et .com.