Le .fr est devenu l’extension la plus valorisée parmi les extensions génériques

La plateforme de transfert de noms de domaine Sedo vient de publier un rapport sur l’évolution des extensions Internet dans la période 2011-2012. En ce qui concerne les extensions géographiques, ce rapport révèle que l’extension .fr a été la plus valorisée en 2012.

En moyenne, le coût d’un nom de domaine réservé avec
l’extension .fr a été de 761 euros en 2012.Ce chiffre se traduit par une hausse en valeur de 1% par rapport à 2011. L’extension de nom de domaine espagnole .es, quant à elle, a vu son prix chuter de 600 à 305 euros de 2011 à 2012. Le .uk a lui-aussi enregistré une baisse de 4%. Cette tendance est certainement due au contexte de crise économique dans l’ensemble des pays européens.

La plateforme Sedo indique également que le tarif moyen des noms de domaine acquis s’élevait à 461 euros en 2012. Ce niveau est valable pour toutes les transactions, sans prendre en compte le type d’extension. De plus, près de 90% d’acquisitions de noms de domaine ont eu une valeur inférieure à 2.500 euros.


Les noms de domaine les plus valorisés

Du côté des extensions qui ont connu une hausse en valeur, le .eu a monté de 150%. On peut observer également une hausse de 8% pour le .com et de 7% pour le .org.

Le rapport révèle aussi que pour 5% des noms de domaine réservés sur Sedo, les prix ont été de plus de 5.000 euros. Les noms de domaine à des tarifs supérieurs à 50.000 euros représentent 1% des échanges sur la plateforme.

Les noms de domaine les plus chers sont les termes ou des expressions à portée mondiale. De manière générale, ces noms de site sont souvent réservés avec l’extension .com.


Le classement des extensions Internet

En termes de tarifs moyens des noms de domaine, le .com occuper la 1ère place dans le classement global, avec un prix de 1.668 euros. L’extension .fr occupe seulement la 6ème place, avec un prix moyen de 1.423 euros.

Tandis que le marché global des extensions Internet a connu une hausse de 7% en 2012, le second marché a vu ses transactions diminuer de 9%. La tendance à la baisse est due notamment aux transactions réalisées aux derniers trimestres de l’année 2012.

Toutefois, les spécialistes du domaine estiment que cette tendance ne va pas durer et que les ventes des noms de domaine vont exploser à nouveau dès la mise en place des nouvelles extensions génériques (gTLD) par l’ICANN. Ainsi, il est très fort probable que les acteurs de web attendent que les nouvelles extensions de type .paris, .bzh ou .video soient mises en vente pour acquérir des nouveaux noms de domaine.