Référencement Google : Phantom le retour ?

Internet : quelques chiffres intéressants

De nombreuses entreprises ont observé une baisse de positionnement de leur site depuis début mai sur Google. Alors que se passe-t-il du côté du géant du web habitué à être très secret sur son algorithme de référencement ?

Nous vous avions annoncé le mois dernier une mise à jour mobile friendly de Google, qui permettait aux sites responsive web design, de bénéficier d’un meilleur référencement sur le moteur de recherche.

Mais depuis cette date, les experts SEO notent de nombreux changements dans les résultats de recherche qui n’auraient semble-t-il aucun rapport avec la mise à jour des mobiles. Alors simple coïncidence, imagination des SEO ou effet secondaire ? Google restait jusqu’à présent assez évasif, mais celui-ci a fini par donner une réponse officielle cette semaine qui est nommée Phantom, deuxième du nom.

Phantom, une mise à jour historique

Mise à jour google

En 2013, Google avait lancé la première mise à jour Phantom, celle-ci avait bouleversé le positionnement de nombreux sites, en les faisant prendre ou perdre une quinzaine de place. Ce dernier mois, Phantom 2 auraient également fortement impacté de nombreux sites.

Certains responsables web annoncent une perte de plus de 20% de leur trafic organique. Il s’agirait en réalité d’une mise à jour touchant l’algorithme de Google en son cœur, dans l’objectif d’augmenter la qualité des résultats de recherche et ainsi ne toucherait pas juste quelques domaines en particulier mais bien tous les sites internet.

La qualité du contenu dans le viseur

La question que vous vous posez actuellement est certainement de savoir ce que Google va maintenant analyser sur votre site et surtout comment ne pas être pénalisé par cette mise à jour. Si Google reste toujours aussi secret concernant son algorithme de référencement, les premiers signaux nous laissent deviner que Google s’attaque à la qualité des contenus. Les faibles contenus, machines à clics et sites encombrés de publicités sont dans le collimateur du géant de l’internet.

Panda et Penguin, le référencement semé d’embûches

Début mai, on s’attendait à la mise à jour 4.2 du filtre Google Panda, mais alors que Panda pénalise la note des sites avec un contenu faible, Phantom 2 évaluerait positivement les sites de qualité et améliorerait ainsi leur référencement. Cependant, le but est le même puisqu’il s’agit de « quality update » intégré au cœur de l’algorithme Google.
Penguin est quelque peu différent, ce filtre s’attache plus particulièrement au netlinking et backlinks acquis artificiellement. Google pénaliserait alors les sites tentant d’ajouter des liens menant à leur site de manière massive et/ou non-pertinente.

Les techniques de référencement semblent alors de plus en plus contraintes et réservées aux experts SEO. Cela ayant pour but de favoriser les sites internet avec la meilleure qualité de contenu et ainsi faciliter la recherche des internautes.