Le 6 juin 2012, une bonne partie du web va migrer sur le protocole IPv6

Le 6 juin 2012, une bonne partie du web va migrer sur le protocole IPv6

Nous en avions fait un article il y a un peu moins d’un an, alors que l’ICANN venait d’annoncer la pénurie d’adresses IPv4 due à la croissance de l’internet.

Aujourd’hui ce fait est plus que concret.

C’était tout à fait prévisible, avec la montée grandissante de l’internet, des Smartphones et nouveaux supports tels que les tablettes, les adresses IPv4 allaient fortement s’amenuiser et conduire à la mise en place d’une nouvelle version.

La bascule vers le nouveau protocole IPv6 se prépare en conséquence depuis quelques années et la France réagit plutôt bien face à cette nouveauté.

Une étude réalisée en Novembre 2011 a ainsi révélé que la France se plaçait au rang 1 mondial concernant le déploiement de l’IPv6,  grâce à l’implication de ses FAI mais aussi et surtout avec 57% des extensions .com, .org et .net déjà compatibles (contre 42 % aux États-Unis).

Ce nouveau protocole permettra la mise à disposition d’un nombre d’adresses bien plus conséquent grâce à un codage en 128 bits (actuellement 32 bits).

Côté utilisateur, le changement sera transparent avec des ordinateurs pour la plupart déjà équipés (carte réseaux) pour supporter le protocole IPv6.

Côté technique, lorsqu’un nom de domaine sera tapé en barre d’adresse, son adresse IP sera retournée Ex : viaduc.fr : 178.33.76.37, avec en plus une version en protocole IPv6.

Les deux systèmes fonctionneront parallèlement pendant quelques temps avant l’adoption totale de la nouvelle version.