Ces sociétés web françaises ont 10 ans !

Ces sociétés web françaises ont 10 ans !

Depuis son existence, internet a connu nombre de sociétés tentant de percer sur le web. Beaucoup ont disparu, d’autres au contraire ont bien perduré et fêtent aujourd’hui leur 10 ans.

Voici les lauréats :

Pixmania : Développé en 20010, le site permet de développer des photos en ligne  mais aussi d’acheter des appareils et des produits photo et des articles High-tech.

1000mercis : lancé en mai 2000 par deux amis, le site 1000mercis.com permet de collecter des adresses mail. La société est aujourd’hui Implanté  à l’étranger et cotée en Bourse.

Maximiles : Créé en 1999 par Marc Bidou et Thomas Chatillon, maximiles est le leader de la fidélisation mutualisée.

Come&Stay : Aujourd’hui présent dans une douzaine de pays (après avoir été touché par la crise et fermé son activité aux Etats-Unis), Come&Stay, le concurrent de 1000mercis, existe depuis l’an 2000.

RueDuCommerce : Crée en 2000, la société figure aujourd’hui parmi les derniers vendeurs en ligne high-tech encore indépendants.

Free : Lliad lance son FAI en 1999 avec une prestation gratuite d’accès à internet. Free se distingue ensuite de ses concurrents avec un internet haut débit, la téléphonie et la télévision pour 29,99 euros par mois et tente maintenant de se développer avec une offre pour les mobiles.

Mistergooddeal : Né au début de l’année 2000, il est l’un des leaders de la commercialisation de produits électroniques, vin, literie, automobile, biens pour la maison…

2xmoinscher : Il voit le jour à l’été 2000 avec la société Trokers et arrive sur le web en 2001 sous le nom 2xmoinscher. Plateforme de vente entre particuliers mais aussi professionnels.

eBayFrance : le célèbre site de ventes aux enchères est né en octobre 2000. EBay France est aujourd’hui plus orienté vers les vendeurs  professionnels disposant d’une boutique sur le site.

Amazone France : Spécialiste dans l’achat et la vente de DVD, jeux vidéos, livres…le site lance sa première campagne de publicité en 2000 mais connait des heurts pendant les premières années de son existence. Aujourd’hui, et depuis 2004, seule l’activité « place-de-marché » perdure à Orléans.