La fonction de l’IANA, associée à ’ICANN ne serait pas renouvelée

12 janvier 2012 : L’Icann amorce le projet des nouvelles extensions

A l’occasion du sommet de l’ICANN, au Costa Rica, le département du commerce des Etats-Unis a laissé entendre qu’il annulerait l’appel d’offre pour la fonction IANA (qui arrive au terme de son contrat). Motif : les offres reçues n’ont pas été suffisamment convenables, y compris celle de l’Icann.

 

Intégrée depuis plus de 10 ans à l’ICANN, l’IANA (Internet Assigned Numbers Authority) recense l’ensemble des extensions mondiales (génériques et géographiques) et permet à l’ICANN de les valider ou de les supprimer.

L’annonce faite par le gouvernement représente en conséquence un véritable coup de massue pour le projet de création des nouvelles extensions car sans l’IANA, l’organisme ne pourra pas activer les extensions qu’il aura approuvées.

Stéphane Van Gelder, président du GNSO de l’ICANN s’interroge à ce sujet « Quelle serait la raison d’être de l’ICANN sans la gestion de la fonction IANA ? » ; « L’ICANN est une instance ouverte et pluripartite, rassemblant autour d’une même table  les différentes parties prenantes de l’Internet : gouvernements, grandes entreprises, professionnels de l’Internet, conseil de propriété intellectuelle, utilisateurs… Une entreprise privée ou une administration étatique ne pourrait pas offrir les mêmes garanties que celles portées par l’ICANN aujourd’hui : une gestion indépendante et non lucrative, transparente et participative ».

Une prolongation a pour l’instant été accordée au contrat qu’a signé l’ICANN avec le gouvernement américain. Un nouvel appel d’offre sera lancé à compter de la fin de l’année, auquel bien entendu l’organisme répondra. Les autres candidats ne devraient quant à eux pas se bousculer au vue du cout qu’induit la gestion d’une telle fonction (environ 6 millions d’euros par an).

Le sommet de Costa Rica a malgré tout permis d’apporter des précisions sur le traitement des candidatures. Le calendrier a également pu être confirmé avec la fermeture des candidatures le 12 avril prochain. Enfin, la protection des dénominations « Croix Rouge » et « Comité Olympique » a été décidée.

La suite au prochain épisode…