Google brise les records avec l’achat du .app

Le 25 février; le record de la plus grosse somme dépensée pour l’achat exclusif d’un gTLD est tombé : Google, via son entité Charlestion Road Registry, a dépensé un peu plus de 25 millions de dollars pour s’approprier l’usage de l’extension de nom de domaine .app. C’est prêt de quatre fois le montant du précédent record, de plus de 6 millions et demi de dollars investis dans l’achat du .tech.

Un achat inscrit dans une stratégie spécifique

Après avoir dépensé autant d’argent dans cet achat, il semble clair que Google souhaite inclure le nom de domaine .app dans sa stratégie et dans son écosystème. L’emploi dans le cadre des applications mobiles paraît évident : la veille de l’acquisition, Google annonçait l’arrivée des publicités Adwords dans son service Google Play App Store. Le .app serait donc possiblement vendu aux développeurs d’applications pour Android et Chrome, ou simplement fourni automatiquement par Google afin de permettre une URL d’accès simplifiée à l’application, la rendant immédiatement reconnaissable et identifiable, ce qui représenterait un atout considérable en termes d’image de marque.

Google n’en est pas à son coup d’essai

Il semble nécessaire de rappeler que Google est récemment devenu un registrar à part entière, via son service Google Domains. A ce titre, la firme de Mountain View possède déjà les droits pour de nombreux noms de domaine exclusifs, parmi lesquels .drive, .docs, .free, .android, .fyi, .dad, .new, .eat, .here, .soy ou encore .foo. Le nombre total d’extensions possédées par Google s’élève actuellement à 35, et est appelé à augmenter encore comme le prouve ce récent achat.

Cependant, cette opération brise tous les records en termes de vente de noms de domaine, comme indiqué précédemment : il n’est pas rare que les géants du Web dépensent de très larges sommes pour s’approprier des extensions de nom de domaine (Amazon avait par exemple acheté .buy pour près de 5 millions de dollars), mais jamais auparavant un nom de domaine n’avait généré autant d’argent. Une douzaine de candidats s’affrontaient pour les droits du .app, ce qui a poussé l’ICANN à lancer une vente aux enchères afin de les départager. Google l’a emporté avec cette somme record, s’identifiant comme la firme ayant le plus d’argent sur la table des enchères pour les noms de domaines spécifiques, alors qu’à ce jour il en reste 55 « en conflit », c’est-à-dire disputés par plusieurs entreprises.