Comment bien choisir son mot de passe ?

comment-bien-choisir-son-mot-de-passe

Vous avez très probablement entendu parler du piratage dont a été victime le réseau social professionnel Linkedin… Plus de 100 millions d’identifiants et de mots de passe ont en effet été « piratés » en 2012 et sont actuellement mis en vente sur la toile. Ainsi, Linkedin a pris une mesure immédiate et a demandé à tous ses utilisateurs de changer de mot de passe afin de rendre les comptes piratés inutilisables et de protéger tous les comptes contre une éventuelle menace. Mais comment bien choisir son mot de passe ?

Aujourd’hui, pour de nombreux services nous avons besoin d’un mot de passe : consulter ses emails, accéder à un réseau social, faire ses courses en ligne, démarrer son ordinateur… Cela fait beaucoup d’informations à retenir… Ne serait-il pas plus pratique d’avoir un mot de passe simple, comme notre date d’anniversaire ? Surtout pas. Si votre mot de passe est facile à retenir, il sera facile à deviner par votre entourage et par les pirates (ou « hackers »). De nombreux utilisateurs utilisent encore des mots de passe bien trop faciles à deviner par les logiciels de craquage comme le prénom de sa mère, le nom de son animal de compagnie ou bien sa date de naissance. Ayez en tête que les pirates utilisent des logiciels spécialisés – entre autres – qui testent une infinité de combinaisons de mots de passe, leur permettant de trouver le vôtre en moins de 10 minutes si vous êtes concernés par les exemples que nous venons de citer. Ainsi, pour créer un mot de passe sécurisé, lisez attentivement nos précieux conseils :

1. Privilégier la longueur

Plus un mot de passe est long, plus il sera difficile et fastidieux de le retrouver par les logiciels puisqu’il faut essayer beaucoup plus de combinaisons. Pour éviter tout risque de piratage, votre mot de passe doit contenir au moins 8 caractères.

2. Pas de mémo

N’inscrivez pas de mémo dans votre ordinateur (sur le bureau, dans un document word, etc.) et ne collez pas de post-it sur le clavier. Un mot de passe est strictement confidentiel et ne doit pas être communiqué.

3. Utiliser plusieurs types de caractères

Pour avoir un bon mot de passe, l’idéal est de combiner des chiffres, des minuscules, des majuscules et des caractères spéciaux du type « / », « – », « ! ». Le problème, c’est que votre mot de passe sera plus difficile à mémoriser… Mais nous avons une astuce. Une méthode consiste à choisir une phrase (une parole de chanson, une citation, une phrase humoristique…) et de prendre les premières lettres pour constituer votre mot de passe. Par exemple, les premières lettres de la phrase « Mon mot de passe est sécurisé » donneront le mot de passe « Mmdpes ». Vous pouvez ensuite ajouter à ce mot de passe le nombre de lettres qui composent chaque mot, votre mot de passe sera ainsi : Mmdpes332538. Il vous reste à inclure un symbole et le tour est joué ! Bien entendu, il s’agissait d’une phrase d’exemple, si vous prenez votre film préféré ou votre citation favorite, vous aurez juste à y penser en cas d’oubli de votre mot de passe.

4. Avoir un mot de passe unique pour chaque compte

Afin de garantir une protection élevée de vos identifiants, il est préférable d’avoir un mot de passe différent pour chaque site internet. En effet, si par mégarde l’un de vos compte est piraté, les pirates peuvent facilement avoir accès à tous vos comptes si le mot de passe est le même à chaque fois.

5. Changer de mot de passe régulièrement

Bien évidemment, il est vivement recommandé de changer son mot de passe régulièrement. Ainsi, si vos identifiants sont piratés, ils ne pourront pas être utilisables longtemps si vous modifiez votre mot de passe de temps en temps.

INFO Flash : Microsoft refuse les mots de passe trop simples

Suite au piratage de Linkedin, Microsoft a également pris des mesures de sécurité. En effet, il est maintenant impossible d’inscrire un mot de passe considéré comme « courant » pour la création de votre compte Microsoft. Ce géant propose aussi un système d’identification qui ressemble au Trust Score de Google. Il sera possible de bloquer la connexion si l’adresse IP est suspecte et se trouve dans un pays où l’on est rarement géolocalisé.

Maintenant, n’attendez plus pour mettre à jour vos mots de passe et sécuriser vos comptes !